Qu’est qu’une micro-entreprise ?

Si vous décidez de créer une entreprise, vous aurez à choisir sa forme juridique, son statut et un régime fiscal. Pour ce dernier, l’idéal est de choisir une micro-entreprise pour débuter une activité. Selon l’article 51 de la loi de modernisation de l’économie, une micro-entreprise ne doit pas avoir un salarié de plus de 10 personnes. Par ailleurs, son chiffre d’affaires annuel est plafonné et ce plafonnement est modifié chaque année. Par exemple en 2011 et 2012, le chiffre d’affaires des micro-entreprises ne devait pas dépasser les 81 500 euros pour ceux qui exerçaient la vente de biens et 32 600 euros pour les autres entreprises. Il faut savoir qu’une micro-entreprise est scrutée comme une entreprise individuelle ainsi, la fortune personnelle de l’entrepreneur est engagée.

Quels sont les avantages d’une micro-entreprise ?

Le principal avantage de la micro-entreprise est qu’elle est pourvue d’un régime simple permettant aux entrepreneurs individuels d’exercer une activité sans subir la complexité du système administratif. Avec une micro-entreprise, on n’a pas besoin de faire une déclaration de résultat, il suffit seulement d’indiquer la valeur de son chiffre d’affaires sur sa déclaration de revenus annuelle. Ainsi, la micro-entreprise est idéale pour démarrer en entreprenariat. Par ailleurs, ce régime s’adapte bien aux travailleurs qui démarrent une activité en parallèle.

Quelles sont les activités qui ne peuvent pas profiter du régime de micro-entreprise ?

Certaines organisations ne peuvent pas exploiter le régime de micro-entreprise même s’ils répondent aux conditions citées ci-dessus. Parmi ces organisations, on peut notamment citer les agents immobiliers, les organismes sans but lucratif, les activités sur les marchés financiers et les entreprises qui exercent dans la location de biens de consommation durables.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *