Être auto-entrepreneur : quelques éléments clés à retenir

Les PME et les TPE pèsent lourd sur l’économie française. Les jeunes sont donc encouragés à créer leur petite entreprise. Si vous voulez vous établir à votre compte, en tant qu’auto-entrepreneur, les prochaines lignes devraient vous concerner.

Les conditions pour s’établir en tant qu’auto-entrepreneur

Pour se mettre à son compte, il est essentiel d’avoir une réponse à la question : comment devenir auto-entrepreneur ? Avant tout, il faut avoir un projet en tête, de l’ambition, de la volonté et surtout de la persévérance. Il faut ensuite remplir quelques conditions pour devenir auto-entrepreneur. Cela commence par la pratique d’une activité lucrative. Si vous choisissez le secteur de la vente, votre activité doit générer un chiffre d’affaires inférieur à 170 000 €. Si vous optez pour la prestation de service, l’activité ne doit pas excéder un chiffre d’affaires de 70 000 €. Au-dessus de ces seuils fixés par le gouvernement en janvier 2018, il faudra quitter le micro-entrepreneuriat et basculer au régime de l’entreprise individuelle.

Vous établir à votre compte vous mettra devant quelques choix

L’auto-entrepreneur entre dans le régime social des indépendants. En d’autres termes, il s’acquittera des taxes relatives aux micro-entreprises. Il aura principalement à payer l’impôt sur le revenu. Pour la domiciliation, l’auto-entrepreneur n’a pas d’obligation particulière. Il peut travailler de chez lui et y mener une activité professionnelle si la copropriété ne l’interdit pas. L’entrepreneur pourra contracter un bail en tant que société si sa société est enregistrée au registre du commerce. La domiciliation auprès d’une société destinée à cet effet peut également se faire.

D’autres détails administratifs à régler pour l’entreprise

La souscription à une assurance professionnelle est inévitable pour l’auto-entrepreneur. Chaque compagnie proposera ses garanties en fonction des besoins de l’assuré. L’idéal serait d’avoir une couverture sur les responsabilités civiles du chef d’entreprise. Il est également possible de souscrire à un complémentaire santé ou une protection juridique professionnelle. Une entreprise devrait tenir une comptabilité à jour. Outre le livre de recettes, il faudra établir un registre des achats. Les factures doivent aussi détailler les taxes, notamment la TVA. Bonne chance pour votre projet !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *